A l'affiche

Festival "Marseille Jazz des cinq continents" : l'année des 15 ans et du second souffle

Grâce à un savant dosage entre têtes d'affiche confirmées et découvertes, le Festival "Marseille Jazz des cinq continents" s'affirme, après 15 années de présence, parmi les grands festivals de jazz d'envergure nationale et internationale. Il veut ancrer Marseille comme une "destination jazz" ! Découverte de la programmation 2015 !

Alt : "Marseille Jazz des cinq continents" : l'année des 15 ans et du second souffle

 

 

Du 15 au 24 juillet prochains, le plateau de l'édition 2015, sera, une fois de plus à la hauteur de la renommée du festival. 
Dans un c­ontexte économique tendu où beaucoup de festivals sont contraints de revoir leurs prétentions à la baisse, "Marseille Jazz des cinq continents" parvient à garder le cap. 

Des jazzmen renommés comme le bassiste Stanley Clarke ou le saxophoniste Kenny Garrett (première venue) sont ainsi présents. 
Le trompettiste français Eric Truffaz bénéficie lui d'une carte blanche et a choisi de se produire avec l'accordéoniste Richard Galliano et le guitariste Sylvain Luc et de nombreux autres invités. 

Comme chaque année, le festival n'hésite pas à élargir son spectre en invitant des artistes aux confins du jazz et d'autres genres musicaux. 
La chanteuse Melody Gardot, le Britannique Charlie Winston ou encore Goran Bregovic (connu notamment pour avoir composés les bandes originales des films d'Emir Kusturica) en seront beaux exemples. 
La soirée de clôture marquera un évènement avec le retour de Gilberto Gil (déjà présent en 2013) mais cette fois-ci, il se produira en duo avec Caetano Veloso
Ces deux monstres sacrés de la musique populaire brésilienne - figures­ du courant dit "tropicalisme" - ne s'étaient plus produits ensemble sur scène depuis 40 ans. 
Cette date, sur le festival, sera un des rares concerts qu'il donneront en France. Un évènement à ne pas manquer donc ! 

­­­ ­­ ­ 
Le teaser de l'édition 2015 

Du côté des découvertes, toujours présentes à l'affiche du festival, les talents féminins occupent une belle place cette année. 
Lisa Simone devrait attiser les curiosités. La fille de Nina Simone s'est illustrée dans plusieurs comédies musicales célèbres à Broadway, avant de se décider, à 52 ans seulement, à sortir son premier album solo, largement salué par le public et les critiques. 
Autre curiosité, ­Anne Paceo a choisi de s'exprimer à la batterie, un instrument très peu exploré par les femmes dans le jazz. 
La pianiste aixoise Perrine Mansuysouvent présente à l'affiche du festival, conquiert cette année le "Graal" auquel elle aspirait : chanter au Palais Longchamp ! 
Toujours au Palais Longchamp, la chanteuse et violoniste surdouée Yilian Cañizares mêlera jazz et rythmes afro-cubains. 
Les New-Yorkais de "Too Many Zoozpromettent d'être une belle attraction. Ce trio s'est fait remarqué en jouant dans les couloirs de la station de métro "Union Square" avec leur jazz furieux et urbain. 

Les artistes locaux, comme d'habitude, n'ont pas été oubliés. Le groupe "Radio Babel Marseille" se produira au Théâtre Silvain (qui rejoint cette année la liste des lieux investis par le Festival) et fera admirer ses prouesses vocales. 
L'accordéoniste Christophe Lampidecchia est une étoile du musette qui s'épanouit dans le jazz. Il se produira au Mucem, nouveau lieu également pour l'édition 2015. 
Un autre local, Raphaël Imbert, qu'on ne présente plus à Marseille, aura les honneurs de la soirée - gratuite - d'ouverture, le 15 juillet, au Théâtre de la Criée qui, à son tour, devient l'un des points de chute du festival. 

►Découvrez l'ensemble de la programmation musicale 

►►► "Marseille heure jazz" : déclinaison du festival 

Le festival investit de plus en plus tous les secteurs de la cité phocéenne. De juin à novembre, de nombreux évènements -rencontres, projections, concerts, expositions... - viennent enrichir la programmation. 
Entre autres temps forts, citons une rencontre exceptionnelle avec Gilberto Gil et Caetano Veloso à l'Alcazar, le 24 juillet,dans le cadre du programme "Alcajazz" ­qui accueillera également Stanley Clarke (18 juillet), Eric Truffaz (20 juillet) ou encoreKenny Garrett (21 juillet). 
Toujours à l'Alcazar, l'exposition "La note bleue, le jazz de Loustal" (24 juin-14 août) illustrera trente ans de passion du dessinateur de BD pour le jazz. 
►Alcajazz : détail de la programmation 

Le 12 juin à l'Alhambrala projection du film de Louis Malle, "Ascenseur pour l'échaffaud" (version remasterisée) sera l'occasion de ré-entendre la célèbre bande originale de Miles Davis. 

Le 30 juin au Silo, la soirée d'ouverture du FID (Festival International du Documentaire) aura lieu en présence d'un DJ qui mixera à partir d'influences jazz. 

Le 11 juillet, sous la verrière de la Gare Saint-Charles, le pianiste Jonathan Soucasse donnera un concert qui devrait surprendre voyageurs et vacanciers. 

Le 19 juillet, le Conservatoire de musique Pierre Barbizet accueillera une master class d'Eric Truffaz. 

► Bien d'autres surprises et rendez-vous vous attendent dans le cadre de "Marseille heure jazz" 

 

glqxz9283 sfy39587stf02 mnesdcuix8